Les Chachous de Chacha
     

24 Chachous sont en danger de mort !!

27 septembre 2017 | Actualités de l'association, Actualités des chachous, Campagnes de dons, Protection Animale | Pas de commentaire

24 Chachous sont en danger de mort !!!

Nous avons besoin de fonds pour les mettre en sécurité !

Un sale individu alcoolique, drogué et délinquant accompagné d’un de ses potes a défoncé la porte de la terrasse du mobile-home où habite Gilles notre président ce jeudi 21 septembre pour venir récupérer une minette que nous avions pris en charge. Une dizaine de chachous se sont ainsi sauvés, il a fallu plus de 10 heures pour tous les récupérer et même plus de 36 heures pour récupérer Minette ! Des heures d’angoisse.

J’AIDE À SAUVER 24 VIES, JE CLIQUE ICI 

L’individu a menacé de revenir faire pire, de brûler le mobile-home avec les chats à l’intérieur ! 

La gendarmerie ne semble pas trouver cela très préoccupant. Le mec a déjà été condamné pour différents méfaits (porteur d’un bracelet électronique) mais il faut attendre qu’il passe à l’acte pour qu’il y ait une intervention ! Il sera trop tard !

Nous avons très peur, nous vivons dans l’angoisse depuis jeudi. La peur que ce mec passe à l’acte et que tous les chachous soient tués. On va bien entendu déposer plainte mais ça ne l’empêchera pas de passer à l’acte ou d’envoyer ses potes ! Ce mec habite aussi sur le camping à 50 mètres du lieu de vie des Chachous ! Gilles ne peut pas rester chez lui 24h/24, il doit aller travailler ! Nous ne pouvons pas payer un vigile, nous n’en n’avons pas les moyens !

La priorité est de mettre les minous à l’abri, de les sortir d’ici ! Un mobile-home ça flambe en un rien de temps !

Outre la recherche d’un local ou d’un terrain nous avons donc besoin de fonds pour la mise en sécurité :

✅ 750 euros pour l’achat du abri de jardin en bois => https://goo.gl/UfKSgr

✅ 400 euros pour l’isolation

✅ 1.400 euros pour un enclos en panneaux grillagés 

 

J’AIDE À SAUVER 24 VIES, JE CLIQUE ICI 

Les Chachous sont en danger de mort,

il faut les mettre en sécurité le plus tôt possible !

Ils comptent sur notre mobilisation à tous !

 

J’AIDE À SAUVER 24 VIES, JE CLIQUE ICI 

 

Association reconnue d’intérêt général, les dons donnent droit à une réduction d’impôt de 66% de leur montant

En savoir plus >>

AIDER LES CHACHOUS DE CHACHA : MÉTHODE N° 10/11 – ADOPTER UN CHACHOU

21 avril 2017 | Actualités de l'association, Actualités des chachous, Campagnes de dons, Protection Animale | Pas de commentaire

Vous avez envie d’offrir un foyer à un chat abandonné ou sorti de la rue ?

Vous recherchez un compagnon de vie à aimer et câliner ?

Cliquez sur ce lien pour découvrir nos Chachous qui attendent une gentille famille

La liste sera mise à jour avec les chatons

N’hésitez pas à prendre connaissance des conditions d’adoption, puis à nous contacter.

Adopter un chat c’est en sauver 2 :
celui que vous adoptez et celui que nous pourrons accueillir à sa place

Adopter un chat est une décision qui doit être mûrement réfléchie : en effet il n’est pas rare qu’un chat vive plus d’une quinzaine d’années auprès de vous.

Avant de vous engager dans l’adoption, il vous faut considérer les points suivants :

Les allergies : est-ce qu’un membre de votre famille est allergique aux poils de chats ou est susceptible de l’être ?

Bon à savoir : il est fréquent que l’allergie s’atténue puis disparaisse par un effet d’ « accoutumance » au chat de la maison.

Les vacances : savez-vous ce que vous ferez de votre animal pendant les vacances ? Part-il avec vous ? Peut-il être confié à un proche ?

Bon à savoir : il existe des « petsitters » qui se proposent de rendre visite à vos animaux à votre domicile ou de les garder chez eux contre rémunération.

Le budget : avez-vous prévu le budget nécessaire pour votre chat et avez-vous bien à l’esprit que les soins vétérinaires causés par des maladies ou accidents peuvent être très coûteux ?

Au quotidien : un chat ne doit pas être promené plusieurs fois par jour comme un chien mais il demande qu’on nettoie sa caisse tous les jours, qu’on prenne du temps pour s’occuper de lui (jouer avec lui, le brosser, le câliner…) et qu’on veille à ce qu’il ait toujours de quoi manger et boire.

En savoir plus >>

Pour la stérilisation obligatoire des chats domestiques !

27 octobre 2016 | Actualités de l'association, Protection Animale | Pas de commentaire

Les 28 et 29 octobre, nous rejoignons le collectif Chats 100% stérilisation obligatoire. Nous fermons donc symboliquement nos portes ces deux jours. La stérilisation des chats est vitale pour leur protection.

Très souvent, nous recevons des messages pour prendre en charge des chatons errants. Ils sont dans la majorité des cas dans un état épouvantable : mauvais traitements, affamés, malades, envahis de parasites… Il est très fréquent que ces chatons soient issus de portées de chattes adoptées ! Très souvent, les « maîtres » ne veulent pas stériliser leur chat (pour des raisons de conviction, de religion ou de budget), et laissent leurs animaux faire des petits sans même se préoccuper de leur avenir.

carre-sterilisation

communiqué du collectif
chats 100% stérilisation obligatoire

Pour la deuxième année consécutive, le Collectif Chats 100 % Stérilisation invite les Associations de Protection Animale ainsi que les Refuges à unir leurs forces et à faire entendre leur voix en fermant symboliquement leurs portes pour la journée du 28 octobre 2016.

Cette journée « porte fermée » est la réponse de la Protection Animale en colère qui réclame incessamment et en vain pour le moment une loi rendant obligatoire la stérilisation de TOUS les chats afin de réduire la surpopulation féline. Celle-ci conduit aux abandons, à la saturation des refuges et à une vie de misère pour les animaux sans foyer.

Le 19 juin 1978, Nicolas, stérilisé et tatoué fut relâché sur son territoire de naissance, le cimetière de Montmartre, devenant ainsi le premier chat dit «libre» de France. La Loi du 6 janvier 1999 a officialisé ce statut protecteur de « chat libre », à condition qu’ils soient stérilisés et identifiés sous couvert de bénévoles indépendants, d’associations de protection animale ou de communes qui s’engagent alors à les nourrir dans leur environnement. Ils ne sont donc plus considérés comme chats errants. Après cette date et durant une quinzaine d’années il a été possible de maîtriser la population des chats errants car à cette époque, lorsque des particuliers avaient des chatons à placer, ils s’adressaient aux associations de protection animale qui s’occupaient de les faire adopter et demandaient en contrepartie la stérilisation de la mère.

Or, depuis une dizaine d’années les Associations de terrains voient de plus en plus de chats domestiques se retrouver dans les rues et doivent faire face à des abandons considérables de chatons. Les sites tels que le Bon coin et Facebook permettent à des particuliers de donner des chats et chatons comme on donnerait un objet, sans se soucier de vérifier si les animaux serviront de repas à un serpent, de défouloir à un sadique ou s’il sera abandonné quelques mois plus tard.

Ces particuliers n’ayant aucune connaissance de ce que représente une adoption, donnent des animaux non stérilisés, non identifiés (malgré la loi du 6 avril 2011 rendant obligatoire l’identification des chats lors de leur vente ou de leur don) ce qui explique le nombre considérable d’animaux domestiques qui se retrouve à la rue.

Ce constat terrible et pourtant réaliste, démontre à lui seul l’urgence d’agir pour que soit votée une loi sur la stérilisation obligatoire de tous les chats et le fait que les Associations de terrain ne peuvent plus assumer une telle tâche.

D’après un sondage SOFRES réalisé par la SNDA en 2007, un million de chatons par an était euthanasié. A combien se monte ce chiffre aujourd’hui ? Dès lors comment des personnes protégeant les animaux pourraient en toute conscience remettre à la rue des chats qui avaient connu l’humain et qui de fait étaient infiniment plus vulnérables.

Il y a actuellement un consensus de plus de 500 associations de terrain qui s’est créé grâce au COLLECTIF 100 % STÉRILISATION pour témoigner de cette situation pour laquelle aucune aucune solution n’a été anticipée, malgré le fait que des associations reconnues d’utilité publique ont tenté d’aider les associations de terrain à l’aide de bons de stérilisation, mais cela a été insuffisant.

NOUS, associations de terrain, exigeons une loi rendant obligatoire les stérilisations de tous les chats errants et domestiques.

En savoir plus >>